Politique de la ville

La Direction régionale de la cohésion sociale (DRCS) de Corse met en œuvre les programmes régionaux de l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT) en lien avec les directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Placée sous l’autorité du Préfet de région, la DRCS est en charge d’animer et de coordonner les dispositifs relevant de la politique de la ville sur le territoire avec les DDCSPP et les délégués du Préfet à la politique de la ville de Corse-du-Sud et de Haute-Corse.

L’objectif de la politique de la ville est d’améliorer la situation des quartiers les plus en difficulté ; ces quartiers sont dénommés depuis 2015 « quartiers prioritaires de la politique la ville », dits QPV.

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 a réformé la géographie prioritaire avec pour objectif de simplifier les trop nombreux zonages accumulés depuis 20 ans. C’est sur le critère unique de la faiblesse du revenu des habitants que les nouveaux territoires cibles, les QPV, ont été définis.

Cette réforme visait également à concentrer les moyens d’intervention de la politique de la ville au profit des quartiers dont les habitants rencontrent les plus grandes difficultés. Ainsi, les nouveaux périmètres des quartiers prioritaires de la politique de la ville ont été fixés par le décret n° 2014-1750 du 30 décembre 2014 et le décret n° 2015-1138 du 14 septembre 2015.

Depuis le 1er janvier 2015, ces périmètres les QPV se sont substitués aux zones urbaines sensibles (ZUS) et aux quartiers en contrat urbain de cohésion sociale (CUCS).

La Corse compte 5 quartiers « politique de la ville » : les Salines et les Jardins de l’Empereur pour Ajaccio, le centre-ancien et les quartiers sud à Bastia et enfin Pifano-U Stagnu à Porto-Vecchio. La DRCS y promeut la cohésion sociale à travers l’éducation, la culture et le lien social et le développement économique et l’emploi.

Les données statistiques relatives à ces QPV sont consultables sur le site de système d’informations géographiques sur la politique de la ville à l’adresse : https://sig.ville.gouv.fr/Territoire/94.

L’action de la DRCS de Corse dans la politique de la ville s’applique sur deux piliers de l’action n°1 du Programme 147 :

Cohésion sociale
La DRCS intervient sur les thématiques de l’Education avec des dispositifs comme le programme de réussite éducative, les cordées de la réussite, les cités éducatives, la culture à travers le dispositif « C’est mon patrimoine » ou encore le lien social en faisant la promotion de l’accès aux droits et de la lutte contre les discriminations, en proposant des formations sur les valeurs de la République et la laïcité, en soutenant le dispositif des postes FONJEP ou le développement du service civique.

L’économie
La DRCS soutient à ce titre les dispositifs d’insertion par l’économie dans les quartiers prioritaires comme l’Ecole de la 2e chance ou les actions de parrainage ainsi que les dispositifs de développement économique du territoire.

La DRCS travaille sur cette politique avec d’autres services de l’Etat, notamment le Rectorat, les collectivités locales et avec différents opérateurs insulaires, associations ou entreprises. Chaque année, plus d’un million d’euros au total sont injectés dans la politique de la ville en Corse.

La DRCS intervient par ailleurs sur des dispositifs exceptionnels, comme par exemple sur le soutien aux opérateurs lors de la crise sanitaire.

Les contrats de ville
Les QPV bénéficient des « contrats de ville » signés entre l’Etat et la CAPA (communauté d’agglomération du pays ajaccien) pour les QPV d’Ajaccio, la CAB (communauté d’agglomération de Bastia) pour les QPV de Bastia, la communauté des communes de Corse-du-Sud pour le QPV de Porto-Vecchio. D’autres acteurs, par leur implication, peuvent également être signataires du contrat de ville. Les contrats de ville actuels, prévus pour la période 2015-2020 ont été étendus jusqu’en 2022. Les contrats de ville sont suivis par les DDCSPP.

Appel à projets "C’est mon patrimoine 2021"

Allocation "parrainage pour la fonction publique"

Le gouvernement met en œuvre un dispositif de « parrainage pour la fonction publique » visant à soutenir les plus méritants à préparer les concours de la fonction publique de catégorie A ou B en accordant une aide financière de 2000 euros aux bénéficiaires.

Contexte régional

Contexte national